Près de trois mois se sont écoulés depuis qu’Uterqüe nous a fait part de ses premières propositions pour cette saison jusqu’au lancement de Le labyrinthe, la nouvelle collection que nous vous présentons aujourd’hui. « Une collection inspirée par le comportement de la femme cosmopolite et ses besoins »

Le Labyrinthe, comme le décrit la firme elle-même, « est attaché à la liberté, à la différence et surtout au plaisir, sans oublier son identité ». Dans les vêtements avec des inspiration vintage Parmi eux, on trouve des vestes courtes en tweed, des robes brodées et des jupes en cuir.

Tissu en tweed

S’il y a un protagoniste dans cette nouvelle collection, c’est bien le tweed. Les ensembles classiques de jupe et veste dans ce tissu sont renouvelés dans cette collection en jouant sur la longueur des deux vêtements et en incorporant des franges aux dessins. Bien que le noir et le blanc se distinguent des autres combinaisons à mediaf, nous avons remarqué les propositions dans les tons orange, si actuelles !

Uterqüe Le labyrinthe

Le daim et le cuir

Dans une collection d’Uterqüe, les vêtements en cuir ne manquent jamais. Dans le labyrinthe, nous trouvons différents vestes en cuir avec des détails frappants : manches de cheveux, franges… Bien que le vêtement le plus remarquable soit probablement la robe bustier avec des boutons sur le devant qui occupe notre couverture.

Parmi les vêtements en daim, l’ensemble jupe et blazer aux couleurs de la caldera. La veste est ornée de franges et la jupe se ferme avec un bouton et une ceinture avec une boucle. Ne pensez-vous pas que c’est une tenue idéale pour ajouter de la couleur à cet hiver ?

Glosses

Le cabinet réserve les gloses pour les occasions les plus spéciales. Les gloses qui sont appliquées sous forme de broderies de style baroque dans des tons dorés sur les robes et les vestes. Mais aussi en versions multicolores sur velours noir. La collection comprend également une robe à paillettes dorées que la marque propose de combiner avec des blouses légères avec une touche bohème dans des tons blancs ou noirs.

Les propositions d’Uterqüe vous plaisent ?