La semaine de la mode de Paris, la plus longue de toutes les semaines de la mode, est terminée. Pendant 9 jours intenses, la capitale française est devenue la capitale de la mode grâce aux centaines d’entreprises qui l’ont choisie comme scène pour présenter leurs nouvelles collections.

Christian Dior a ouvert le défilé parisien à l’hippodrome de Longchamp en rendant hommage aux femmes qui ont utilisé le mouvement de leur corps comme métaphore de la libération des femmes. La délicatesse de la jupes plissées en tulle et de gaze inspirés du monde de la danse ont été les protagonistes de la collection, ainsi que des vestes structurées avec des ceintures.

Semaine de la mode de Paris

PFW : Christian Dior (2), Saint Laurent (2) et Rochas (2)

Ce n’est pas la seule collection qui a fait de la sophistication sa bannière pendant les premiers jours de la Fashion Week. Saint Laurent a présenté des femmes aux longues jambes dans des des vêtements noirs avec des transparentsAlors que Rochas a opté pour des propositions minimalistes parmi lesquelles les costumes deux pièces se distinguent.

Semaine de la mode de Paris

PFW : A.W.A.K.E (2) ,Lemaine (2) et Aalto (1)

Parmi ceux qui ont brisé la glace de la Semaine de la mode de Paris, il y avait aussi des propositions dans lesquelles le minimalisme a prévalu. AWAKE, Lemaine et Aalto ont opté pour la sobriété, les silhouettes libres et les couleurs douces. Leurs collections n’avaient rien ou presque à voir avec celles de Jacquemus, Koché, Mugler, Maison Margiela, Dries Van Noten ou Guy Laroche, entre autres, mais innovant et audacieux en termes de design et de couleur.

Semaine de la mode de Paris

PFW : Jacquemus, Mugler, Maison Margiela, Dries Van Noten et Guy Laroche

Le quatrième jour, les défilés de Chloé, Paco Rabanne et Isabel Marant ont probablement reçu le plus d’attention. Natacha Ramsay-Levi a présenté pour Chloé une collection bohème avec deux protagonistes : le cachemire et c’est bien là le problème. La dernière collection de Julien Dossena pour Paco Rabanne utilisait des tissus imprimés de fleurs, de la lingerie et des filets métalliques pour montrer sa créativité. Isabel Marant a fermé le défilé le même jour avec un style néohippie et la vue d’une discothèque du passé.

Semaine de la mode de Paris

PFW : Chloé, Paco Rabanne et Isabel Marant

Loewe, Balmain, Issey Miyake, Cédric Charlier, Andrew Gn, Lutz Huelle et Céline, entre autres, ont présenté leurs collections vendredi dernier. Dans mediaf, nous avons aimé la façon dont JW Anderson a joué pour le Loewe espagnol avec les couleurs et les volumes de la terre. Les courtes robes noires et blanches et les brocarts toujours romantiques d’Andrew Gn, parfaits pour un tapis rouge, ne sont pas non plus passés inaperçus.

Semaine de la mode de Paris

PFW : Loewe (2), Andrew Gn (2), Issey Miyake et Cédric Charlier

Balmain, Céline et Olivier Theyskens ont présenté sur le podium des collections destinées à la nuit. Détails de paillettes et panneaux métalliques a fait briller la collection du Balmain le plus futuriste. Céline a fait du noir son fil conducteur, l’utilisant pour façonner des robes courtes féminines et des pantalons masculins.

Semaine de la mode de Paris

PFW : Balmain, Céline et Olivier Theyskens

Dans les jours qui ont suivi, les tirages sont devenus très importants et ils ont été réalisés par de grandes entreprises comme Altuzarra, Elie Saab ou Valentino. Joseph Altuzarra a habillé les femmes avec des les ensembles d’imprimés floraux deux pièces, tandis qu’Elie Saab a opté pour d’élégantes robes kaléidoscopes à fleurs. Et bien que Valentino ait commencé le spectacle dans une robe noire surdimensionnée, il a également ri des imprimés colorés, cette fois-ci avec un air des années 60.

Semaine de la mode de Paris

PFW : Altuzarra, Elie Saab, Rahul Mishra, Paul&Joe et Valentino

Mais tout n’a pas été estampillé. Akris et Poiret ont opté pour une palette de couleurs douces pour concevoir leurs propositions les plus minimalistes. Hermés a joué avec une ligne sophistiquée, à mi-chemin entre le sportif et le sophistiqué avec comme protagonistes des couleurs naturelles. Et Givenchy nous a surpris avec leurs pantalons de sac en papier, leurs blazers et leurs longues robes.

Semaine de la mode de Paris

PFW : Akris, Poiret, Hermès (2) et Givenchy

À un jour de la fin de la Semaine de la mode de Paris, nous avons pu voir les propositions du printemps 2019 de Stella McCartney, Giambatista Valli, Esteban Cortazar et Alexander McQueen. Stella MacCartney a cherché à attirer femme et audacieuse, déterminée et délicate. Le designer italien Giambatista Valli, quant à lui, a conçu sa dernière collection autour de la figutara Yoko Ono, en misant sur des motifs romantiques l’ourlet de la queue et des maxi robes en noir et blanc.

Semaine de la mode de Paris

PFW : Stella McCartney (2), Giambatista Valli (2) et Alexander McQueen

Esteban Cortazar, en page de couverture, est revenu en première ligne de la Semaine de la mode de Paris ce lundi avec une collection très féminine dans des tons de brun, de rose et d’orange qui évoquent le sable, les rochers et les montagnes de son pays. Alexander McQueen a préféré le noir et le citron vert pour créer une collection audacieuse et de grande qualité.

Semaine de la mode de Paris

FAQ : Chanel, Belles gens, Anais Jourden, Miu Miu, Louis Vuiton

Chanel, Beautiful People, Anaïs Jourden, Miu Miu, Louis Vuiton, entre autres, ont eu le privilège de clôturer la Semaine de la mode de Paris. Avec un paysage de plage en toile de fond, Chanel était le plus attendu et n’a pas déçu, mêlant les les vêtements traditionnels en tweed avec des lignes graphiques et des épaules arrondies.

Quel défilé de la Semaine de la mode de Paris auriez-vous aimé voir en direct ?